Existe-il une action positive de l’ homme sur la biodiversité ? Explications

L’homme a considérablement modifié son cadre de vie naturelle. L’industrialisation massive et les progrès techniques ont dégradé l’environnement et engendré des modifications dans l’environnement. Mais depuis peu, l’humanité tout entière prend conscience du danger qu’elle court. Les hommes posent des actes pour protéger la biodiversité.

Les actions de l’homme pour protéger la biodiversité

Les actions de l’homme pour restaurer la nature et limiter les dégâts qu’il lui a causé sont diverses. On peut retenir :

  • La création de station d’épuration
  • Le recyclage des déchets solides
  • La création des réserves naturelles

Ces actions ne suffisent pas encore pour restaurer la biodiversité.

Le traitement des déchets rejetés

Les stations d’épuration permettent à l’homme de traiter les eaux souillées. Elles ne sont plus déversées dans les sources d’eaux naturelles. Ainsi, les océans, la nappe phréatique et les sources d’eau douces sont protégés.

Les eaux usées utilisées à nouveau après un nettoyage par dégrillage ou par dessablage ou encore par dégraissage. Débarrassée des matières les plus grosses, ou plus lourdes ou plus légères, leur réutilisation contribue à la réduction du volume d’eau dans les activités humaines.

Après l’épuration, c’est d’ailleurs eau sans déchet qu’on obtient. Elle peut donc être valablement rejetée dans la nature sans aucun risque.

Le recyclage et le traitement des déchets solides

Dans presque tous les pays, une loi entoure le rejet des déchets dangereux dans la nature. Il est procédé au ramassage de tous les déchets néfastes ou non. Un centre adapté pour leur traitement se charge du tri et emploie les moyens idoines pour les rendre moins nocifs. Même s’il existe des décharges à ciel ouvert dans les pays en voie de développement, on peut aisément soutenir que les hommes font des efforts pour gérer les déchets qu’ils produisent.

Comme pour les eaux usées, les déchets solides sont revalorisés. La ferraille et mes autres métaux usagés et le plomb issu des batteries sont recyclés et sont réutilisés. Ils entrent dans la construction des nouveaux outils.

Une exploitation de compost naturel dans l’agriculture permet de réduire les engrais chimiques. Ce procédé protège à la fois l’organisme humain et la nature. Il permet à l’homme de ne plus se nourrir de produits issus d’organisme génétiquement modifié.

La création des réserves pour protéger les espèces menacées

Des espaces délimités servent de réservoirs naturels à une multitude d’espèces végétales et animales désormais protégées. La chasse est interdite sur ces territoires où est organisée par saison. Et seule une certaine catégorie d’animaux peut-être tuée.

La protection de la nature au quotidien

Il vaut mieux ne plus produire des déchets du tout. Cela semble impossible. Mais avec les efforts combinés des uns et des autres, on peut approcher cet objectif. La nutrition humaine joue un rôle important dans le processus de réduction des déchets. Il faut alors commencer par réduire le gaspillage alimentaire en optant pour une planification efficiente des repas. Consommer local permet de tracer le circuit du produit consommé et limite considérablement les déjections causées par le transport.

L’autre solution est de bannir de nos habitudes les produits à usage unique. Et il faut aussi prendre l’habitude d’acheter en détail. On évite ainsi d’avoir à gérer des emballages inutiles.

Objectif Biodiversité